Strophe de la MARSEILLAISE

parue en 1794 à Lyon
et attribuée à Jean-Marie Collot d'Herbois

 

A l'Arbre de la Liberté

Arbre chéri, deviens le gage
De notre espoir et de nos voeux ;
Puisses-tu fleurir d'âge en âge
Et couvrir nos derniers neveux !
Que, sous ton ombre hospitalière,
Le vieux guerrier trouve un abri ;
Que le pauvre y trouve un ami ;
Que tout Français y trouve un frère !
Aux armes, citoyens ; etc.

Source: Notice sur la Marseillaise par Louis Du Bois


Arbre de la Liberté, d'après Milo Manara.

 

Retour à la Page Poésie
Back to the Poetry Page

Назад на страницу поэзии

Retour à la page d'accueil

Tous droits réservés. Copyright © Alla Jacobs 2006-2015.