Jean-Marie Collot d'Herbois


VERS

à Mlle de S***, sous le nom de Climène

 

Ce dieu malin, ce dieu de volupté,
Dont vous lancez les traits, Climène,
Vous a soumis ma liberté,
Mais je voudrais rompre ma chaîne.
N’est-ce pas une cruauté?
Chez vous, l’amant le plus fidèle
Est toujours le plus maltraité.
Près d’une beauté trop cruelle
Lorsqu’on soupire vainement,
Le plaisir n’est plus qu’un tourment,
Et l’amant n’est plus qu’un rebelle.
De cet esclave révolté
Décidez le destin, Climène:
Ou consultant votre bonté,
Faites mon plaisir de ma peine,
Ou consultant votre fierté,
Donnez à mon âme incertaine
Une leçon d’insensibilité.



English version - Version anglaise

Russian version - Version russe

Back to the Poetry Page
Retour à la Page Poésie
Назад на страницу поэзии

Retour à la page d'accueil

Tous droits réservés. Copyright © Alla Jacobs 2006-2015.